Épisode 24 L'information et la défense des acteurs de complément

Bonjour Amies Comédiennes, Amis Comédiens

Nous étions jeudi 4 octobre en rendez-vous avec le directeur de production du film
« Le temps de l’aventure » (Rectangle Productions)
Cette entrevue avait pour objet le règlement d’heures supplémentaires pour les journées de tournage des 1er, 2, 4, et 19 juin.

D’autre part, il y a un peu plus de 3 semaines, nous étions chez Mon Voisin Productions
pour les mêmes raisons. Une journée de tournage (avec heures supplémentaires) sur le film « Upgrade » le 8 novembre 2011.

Pour ces différentes journées de travail, tout comme pour « Love Punch » nous vous demandons de bien vouloir nous tenir informés de toute rectification de vos salaires par les dites productions. Vous pouvez le faire soit sur notre page facebook « comédien acia »
en message personnel, soit sur notre boîte mail : contact@aciafrance.org

Comprenez que ce retour d’informations nous est indispensable.

Dans un tout autre domaine, nous savons qu’il circule sur les plateaux une rumeur
qui se trouve être totalement infondée.
Les membres de l’A.C.I.A seraient « black listés ». Nous en profitons pour vous rappeler que si ceci était exact, se serait un délit de la part des auteurs de la black liste, celui de discrimination à l’embauche pour orientation syndicale ou associative, donc punissable par la loi.

NON, UNE FOIS POUR TOUTE, LA LISTE DES ADHÉRENTS DE L’ACIA N’A JAMAIS ÉTÉ COMMUNIQUÉE À QUELQUE CHEF DE FILE QUE CE SOIT.
UNE SEULE PERSONNE DÉTIENT CETTE LISTE : LE PRÉSIDENT DE L’ACIA.

L’anonymat est, et restera la principale raison d’être de l’A.C.I.A.
Sauf si vous même allez crier ouvertement sur les toits ou sur les sites votre appartenance à l’A.C.I.A, sachez qu’il n’y a pour les employeurs tentés par ce genre de pratique répréhensible qu’est le « black listage », strictement aucune façon de connaître le nom des membres de l’A.C.I.A.

Nous vous souhaitons une très bonne journée.
Amicalement.
A.C.I.A

Épisode 22 L'information et la défense des acteurs de complément

Bonjour à toutes et à tous.

Nous vous souhaitons une très bonne année 2012.

Afin de commencer celle-ci sous les meilleurs auspices, nous allons sur les prochains épisodes vous rappeler quelques règles de base malheureusement pas toujours respectées par nos « gentils » employeurs.

Pour le cinéma

Depuis le 1er janvier 2012, le SMIC est à 9,22€/heure
Il en découle automatiquement qu’aucun salaire ne peut être inférieur à 73,76€ brut.
Le légendaire 68,53€ est mort et enterré depuis un bon nombre de mois.

Pour la télévision

Convention collective de l’audiovisuel « IDCC 2642 »

Heures de nuit

Nous sommes à cette période de l’année dans le créneau des heures de nuit commençant à 20h. (Article VI.10)
De 20h à 6h du matin du 21 décembre au 20 mars. Elles font l’objet d’une majoration de 25%… Soyez vigilant !!!

Heures supplémentaires

Dépassements journaliers (Article VI.8.4)
Dans le cadre d’un contrat de travail inférieur à 5 jours, la convention collective a prévu un mécanisme de majoration pour dépassement journalier à compter de la 9ème heure de travail accomplie au cours d’une journée.

+25% pour les 9ème, 10ème et 11ème heures.
+ 50% pour la 12ème heure.

Il est entendu bien évidement que le début de votre journée de travail reste l’heure de convocation, et non pas celle du P.A.T (Article VI.1)

Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur notre site

Épisode 19 L'information et la défense des acteurs de complément

1% soit 82 centimes

1%, non je vous rassure : vous ne rêvez pas !
1% c’est bien l’augmentation de notre misérable salaire minimum que nous proposent, après 2 années de stagnation, nos employeurs de l’U.S.P.A (Union Syndicale de la Production Audiovisuelle)
Nous avons de vraies propositions à leur faire, mais 82 centimes, là non, ce n’est pas sérieux. Un peu de respect !!!
Rappelons que, jusqu’en 2008, nous étions payés, de fait, pour la télévision et pour le même travail, au tarif minimum du cinéma, soit 95,22 euros. Quels salariés accepteraient aujourd’hui une diminution de 13% en 3 ans de leur rémunération ?
Qu’il soit donc bien clair que, cette fois-ci, nous ne nous laisserons pas faire : nous sommes déterminés à employer tous les moyens nécessaires pour que désormais les actrices et acteurs de complément soient traités et considérés à l’égal de tous les professionnels qui œuvrent avec conscience et loyauté sur leurs plateaux.
En d’autres termes, s’ils ne changent pas radicalement leur comportement, ils doivent s’attendre à de graves problèmes sur leurs tournages en plein accord avec nos syndicats représentatifs.

Quand on n’a plus rien à perdre, vient le temps de la colère…

Nous profitons de l’occasion pour vous rappeler que la journée de travail est de 8 heures à partir de l’heure de convocation. (Convention collective IDCC 2642 « Article VI.8.4 »)
Vous ajoutez à cela 1 heure pour la pose déjeuner.
Quand à l’heure de départ, ce n’est pas forcément celle de « fin de journée » mais celle à laquelle vous êtes libérés et signez la feuille d’émargement (après déshabillage éventuel )

Épisode 18 L'information et la défense des acteurs de complément

Bonjour à toutes et à tous.

Les négociations menées ces deniers temps par l’A.C.I.A. avec les maisons de production ont abouti à des revalorisations de salaire significatives pour heures sup, ou travail de nuit :

– « Capitaine Khalid » ( Miroir magique productions )
+ 64 € brut pour tous les intervenants de la journée du 13/12/2010 à Saint-Denis
+ 87 € brut pour la « mixte » du 11/01/2011 à Saint-Cloud.

– « Les jeux des nuages et de la pluie » ( TS productions )
+ 26 € brut pour tout le monde (130 personnes) le 16/03/2011 à Enghien-les-bains.

– Mentionnons également le rétablissement de l’indemnité d’essayage au niveau conventionnel obtenu pour le téléfilm « Climats » ( Mon Voisin productions )

Nous nous félicitons de la clairvoyance et de l’honnêteté des directeurs de production que nous avons rencontrés en ces occasions, qui ont su finalement reconnaître la légitimité de nos demandes et le bien-fondé de nos arguments. Merci à eux !

Si, d’aventure, certaines ou certains souhaitaient apporter un soutien à notre action essentiellement moral d’ailleurs vu la modicité de la cotisation (10 euros par an ) et la protection totale de l’anonymat de chacun, il ne leur est pas interdit d’adhérer.

Par ailleurs, nous sommes à la recherche de témoignages complémentaires (évidemment anonymes) pour d’éventuelles interventions concernant surtout le paiement des heures sup pour les tournages suivants :

« Louis XVI » entre le 24 mars et le 4 avril.
« Le grand restaurant » du 14 au 21 mars.
« Mince alors »
« Les Ministères »
« Clo Clo »

Merci d’avance.
contact@aciafrance.org

Épisode 15 L'information et la défense des acteurs de complément

Bonjour à toutes et à tous.

Comme vous avez pu le remarquer, un temps certain s’est écoulé
depuis notre dernier épisode.
La trêve estivale n’a malheureusement pas été de tout repos.
Deux tendances se dégagent actuellement.

Pour certaines productions télé, le choix est fait d’appliquer le tarif cinéma. Jusque là, rien à redire, sauf que les heures de dépassement journalier ne sont jamais prises en compte donc jamais rétribuées.
Il est encore également pratiqué une différence de tarif entre Paris et province. Chose inadmissible puisque la convention collective est en « vigueur étendue » donc applicable par tous sur l’ensemble du territoire.

Pour le cinéma maintenant.
Comment se fait-il que, une fois de plus, l’application de la convention collective ne soit que partielle.
Les articles respectés sont ceux, et seulement ceux à l’avantage de nos employeurs :
heures de dépassement non payées, heures de nuit idem, indemnités repas simplement absentes ou alors ridiculement basses.
Par contre, en ce qui concerne le fameux 68€53, alors là, ne vous faites aucun souci, il n’est jamais oublié.
On n’ oublie pas non plus de vous dire que votre journée commence à la PAT, alors que cela fait déjà 2 heures que vous êtes présent.
Ne pourrions-nous pas considérer comme l’indique le code du travail  « Article L3121-1 »
que notre journée commence bel et bien à l’heure de convocation ?

Vous pourrez retrouver sur le site de l’Acia un petit document très intéressant édité en mai 2010 par le ministère du travail en collaboration avec le ministère du budget et celui de la culture.
Il traite du travail illégal dans le monde du spectacle vivant et enregistré.
On y parle de l’abattement de 25%, de la rétribution des heures supplémentaires etc, etc…