Épisode 10 L'information et la défense des acteurs de complément

Est-ce possible ?

La réponse est oui bien évidemment.
Le maître mot « Unité »
C’est peut être un concept un peu ringard, mais c’est peut être également par là que passe la solution…

L’objectif premier de cette lettre d’information n’est pas cependant celui-ci.
Nous vous invitons à vous rendre sur notre site.

Vous trouverez en page d’accueil le procès verbal d’une petite visite de l’inspection du travail sur le plateau d’un tournage en Normandie.
Ça n’est pas la première fois que cela se produit, et surtout ça n’est pas la dernière.

La chasse aux productions indélicates est désormais ouverte

La procédure est on ne peut plus simple.
Vous nous tenez informé « contact@aciafrance.org » des problèmes rencontrés,
de notre côté, nous prenons contact directement avec les productions, et si cela n’est pas suffisant, le dossier est transmis aux différents syndicats. Attention, nous ne sommes pas non plus un bureau des pleurs. Si le 4/4 n’est pas frais, ça n’est pas non plus très grave !!!

Nous vous parlions en amorce de cet épisode, d’unité…
Le 18 mars 2010, sur le tournage d’une publicité, alors que quelques cascadeurs avaient un cachet de 600€, les acteurs de complément présents, et réalisant exactement la même chose étaient eux payés 160€.
A la mi-journée, après concertation, se retrouvant au pied du mur devant l’unité affichée des acteurs de complément, la production devait passer les cachets de « figuration » à 300€, plus une indemnité de pressing de 50€

N’hésitez jamais à faire valoir vos droits, vous n’en serez pas moins respecté, bien au contraire.

Venez nous rejoindre et participer au cœur de l’a.c.i.a. www.aciafrance.org
Vous pouvez également nous retrouver sur la page facebook « comédien acia »