Épisode 8 L'information et la défense des acteurs de complément

En tout premier lieu, nous vous souhaitons une très bonne année 2010.

Si quelques semaines se sont écoulées depuis notre dernier épisode, c’est que les problèmes rencontrés sur les plateaux de tournage avaient une légère tendance à la baisse, vous en avez peut-être fait l’expérience.
Ne nous réjouissons pas trop vite, c’est peut-être simplement dû au fait que le travail à énormément régressé. Le nombre de journées de tournage pour les professionnels a largement été revu à la baisse.
Plusieurs raisons à cela nous semblent probables. Mais celle qui l’emporte à nos yeux, est le fait qu’il est beaucoup plus simple d’employer des non-intermittents qui eux ne connaissent pas leurs droits et se retrouvent corvéables à souhait.
Que de discours entendus sur les plateaux, notamment sur
« ce téléfilm japonais » au sujet de la (grande tradition) qui voudrait que l’acteur de complément offre les heures de dépassement journalier « heures supplémentaires »

Comment continuer dans cette voie alors que les tarifs pour la journée de travail se sont effondrés ?
Comment continuer dans cette voie alors que le prénom générique de chacun est devenu Médor ou Rex ?
Comment continuer dans cette voie alors que le « figurant » est cantonné au tonneaux de café et autres 4/4 ?

Le respect mon cher Thénardier, le respect !!! !!!
Un exemple me vient à l’esprit, celui d’ Yves Dufournier.
Nous vous engageons à demander, si vous en avez fait, le règlement de vos heures supplémentaires. Une démarche en ce sens a été mise en route par Yves, avec succès. Vous pourrez retrouver sur notre site le courrier d’ Yves envoyé à « … … … »
Si ce genre de démarches se multiplie, ce M. Thénardier y réfléchira à deux fois au prochain tour.