Salaires du doublage

Salaires minima des artistes interprètes au 1er janvier 2008

Télécharger ce document 

Salaires minima couvrant la prestation et la fixation sonore des doublages effectuée par les artistes interprètes par oeuvre

1 – Oeuvres audiovisuelles destinées à une première exploitation cinématographique

1re catégorie

Capture

Toutefois quand les lignages sont groupés sur plusieurs journées le total sera divisé, à parts égales, par le nombre de journées de travail pour obtenir un nombre de lignes moyen par journée de travail. C’est sur la base de ce nombre de lignes moyen par journée de travail que sera déterminé le prix par catégorie ou, selon le prix à la ligne, correspondant au montant du salaire.

Exemple : jour 1 œuvre A : 100 lignes et jour 2 œuvre A : 50 lignes. Le salaire est égal à 1 cachet le jour 1 sur la base de 75 lignes et à 1 cachet le jour 2 sur la base de 75 lignes.

En aucun cas les lignages effectués sur plusieurs œuvres ne peuvent être cumulés pour définir le cachet par catégorie ou le cachet à la ligne

Exemple : jour 1 œuvre A : 10 lignes et jour 1 oeuvre B : 50 lignes. Salaire égale à deux cachets distincts sur le jour 1 dont 1 cachet sur la base de 10 lignes et un autre cachet sur la base de 50 lignes.

Re-enregistrement (retake)

Capture1

Essai de voix

Pour tout essai de voix spécifique sur un rôle à distribuer, il sera déclaré et payé 50% de la somme prévue à la catégorie 1b), telle que définie dans le présent accord. Toutefois, si l’artiste est engagé pour le rôle essayé ou pour un autre rôle hors catégorie 1 a) (même sur un programme différent) dans le mois suivant l’essai, la rémunération de son cachet pour l’essai sera déduite de la totalité de son cachet.

2 – Oeuvres audiovisuelles destinées à une première exploitation télévisuelle sur des chaînes hertziennes analogiques nationales ou sur des supports vidéo 

Capture2

Les deux formules de dégressivité a) et b) ne sont en aucun cas cumulables.

Le lignage peut être groupé sur plusieurs épisodes au cours d’une même journée.

Toutefois quand les lignages sont groupés sur plusieurs journées (maximum 3 heures de programme) le total sera divisé, à parts égales, par le nombre de journées de travail pour obtenir un nombre de lignes moyen par journée de travail. C’est sur la base de ce nombre de lignes moyen par journée de travail que sera déterminé le prix par catégorie ou, selon le barème de dégressivité, correspondant au montant du salaire.

Exemple : jour 1 œuvre A : 100 lignes et jour 2 œuvre A : 50 lignes. Le salaire est égal à 1 cachet le jour 1 sur la base de 75 lignes et à 1 cachet le jour 2 sur la base de 75 lignes.

En aucun cas le tarif dégressif de 150 lignes sera applicable.

En aucun cas les lignages effectués sur plusieurs œuvres ne peuvent être cumulés pour définir le cachet par catégorie ou le cachet à la ligne

Exemple : jour 1 œuvre A : 10 lignes et jour 1 oeuvre B : 50 lignes. Le salaire est égal à deux cachets distincts sur le jour 1 dont 1 cachet sur la base de 10 lignes et un autre cachet sur la base de 50 lignes.

Le prix de la ligne ne pourra cependant en aucun cas par l’application des formules de dégressivité a) ou b) être inférieure à 4 Euros.

Capture3

Dessins animés

Si l’œuvre audiovisuelle est un dessin animé de moins d’une heure, l’artiste est rémunéré selon les catégories définies à l’annexe salaire, mais il peut interpréter un plus grand nombre de rôles que celui ou ceux prévus dans chaque catégorie.

3 – Oeuvres audiovisuelles destinées en première utilisation télévisuelle autre qu’au 2 

Capture4Capture5

Les deux formules de dégressivité a) et b) ne sont en aucun cas cumulables

Le lignage peut être groupé sur plusieurs épisodes au cours d’une même journée.

Toutefois quand les lignages sont groupés sur plusieurs journées (maximum 3 heures de programme) le total sera divisé, à parts égales, par le nombre de journées de travail pour obtenir un nombre de lignes moyen par journée de travail. C’est sur la base de ce nombre de lignes moyen par journée de travail que sera déterminé le prix par catégorie ou, selon le barème de dégressivité, correspondant au montant du salaire.

Exemple : jour 1 œuvre A : 100 lignes et jour 2 œuvre A : 50 lignes. Le salaire est égal à 1 cachet le jour 1 sur la base de 75 lignes et à 1 cachet le jour 2 sur la base de 75 lignes.

En aucun cas le tarif dégressif de 150 lignes sera applicable

En aucun cas les lignages effectués sur plusieurs œuvres ne peuvent être cumulés pour définir le cachet par catégorie ou le cachet à la ligne

Exemple : jour 1 œuvre A : 10 lignes et jour 1 oeuvre B : 50 lignes. Le salaire est égal à deux cachets distincts sur le jour 1 dont 1 cachet sur la base de 10 lignes et un autre cachet sur la base de 50 lignes.

Le prix de la ligne ne pourra cependant en aucun cas par l’application des formules de dégressivité a) ou b) être inférieur à 2,4 Euros.

Capture6

4 – Dans l’attente d’un accord additionnel sur la télévision numérique terrestre, l’article 3 sera applicable

5 – Œuvres audiovisuelles documentaires, institutionnel et reportage destinées à une première exploitation télévisuelle sur des chaînes hertziennes analogiques nationales ou sur des supports vidéo

A – Narrateur

1re catégorie A de 1 à 50 lignes  199,86

2e catégorie A de 1 à 100 lignes  239,83

Pour la même œuvre et par journée de travail : dégressivité a) A partir de 101 lignes, le cachet depuis la première est donné par la formule suivante où N est le nombre de lignes

(N puissance 0,57) multiplié par 17,42

b) A partir de 701 lignes, s’applique le montant fixe de : 1,04

B – Voix superposée

1re catégorie B de 1 à 50 lignes 165,10

2e catégorie B de 1 à 100 lignes 199,86

Pour la même œuvre et par journée de travail : dégressivité a) A partir de 101 lignes, le cachet depuis la première est donné par la formule suivante où N est le nombre de lignes (N puissance 0,55) multiplié par 15,9 

b) A partir de 701 lignes, s’applique le montant fixe de : 0,84 

Les catégories 1 et 2 correspondent à des salaires pour un maximum de 1/2 journée de travail.

Pour les seules séries (3 épisodes ou plus) et à condition que l’artiste Interprète soit engagé pour au moins 3 épisodes, possibilité de cumuler les lignes chaque jour pour l’application de la dégressivité.

La dégressivité peut s’appliquer jusqu’à la 700e ligne, à partir de la 701e et au-delà, s’applique un montant fixe. Par série il faut entendre un ensemble d’œuvres partageant un même titre de série, et les mêmes sujets, production et format.

6 – Oeuvres audiovisuelles documentaires, institutionnel et reportage destinées en première utilisation télévisuelle autre qu’au 5

 A – Narrateur

1re catégorie A de 1 à 50 lignes

2e catégorie A de 1 à 100 lignes

Pour la même œuvre et par journée de travail : dégressivité a) A partir de 101 lignes, le cachet depuis la première est donné par la formule suivante où N est le nombre de lignes

b) A partir de 701 lignes, s’applique le montant fixe de :

B – Voix superposée

1re catégorie B de 1 à 50 lignes 127.20

2e catégorie B de 1 à 100 lignes 199.86

Pour la même œuvre et par journée de travail : dégressivité a) A partir de 101 lignes, le cachet depuis la première est donné par la formule suivante où N est le nombre de lignes

(N puissance 0,36) multiplié par 38,17 

b) A partir de 701 lignes, s’applique le montant fixe de :0.48

Les catégories 1 et 2 correspondent à des salaires pour un maximum de 1/2 journée de travail.

Pour les seules séries (3 épisodes ou plus) et à condition que l’artiste Interprète soit engagé pour au moins 3 épisodes, possibilité de cumuler les lignes chaque jour pour l’application de la dégressivité.

La dégressivité peut s’appliquer jusqu’à la 700e ligne, à partir de la 701e et au-delà, s’applique un montant fixe. Par série il faut entendre un ensemble d’œuvres partageant un même titre de série, et les mêmes sujets, production et format.  En contrepartie, si l’œuvre enregistrée est acquise et/ou rediffusée par un diffuseur national hertzien ou sur un support  vidéo, tous les salaires des artistes interprètes seront réajustés au tarif œuvre audiovisuelle normal majoré de 10%